La DR 600 améliore le workflow de la salle Os-Poumons du CH de Bigorre

La salle de radiologie Agfa HealthCare DR 600 comporte toutes les caractéristiques qualitatives d’une installation moderne. Mme Christelle Celton, Cadre de santé dans le Service d’imagerie du CH de Bigorre, témoigne des avantages apportés par cette installation.

Agfa HealthCare
Agfa HealthCare

La technologie DR, élaborée par Agfa HealthCare permet de proposer aux établissements de Santé et cabinets de radiologie des salles d’imagerie médicale à numérisation directe qui sont reconnues aujourd’hui de tous les professionnels du secteur.

Une salle d’examen approuvée par les manipulateurs référents du CH de Bigorre

La première installation de ce type en France a été réalisée au Centre Hospitalier de Bigorre à Tarbes. Dans cet établissement MCO de 350 lits, le service d’imagerie, qui comprend une unité de mammographie, une salle d’échographie, deux salles capteur plan, un scanner, une IRM et une salle télécommandée, connaît une activité croissante. Les responsables avaient dépêché deux manipulateurs d’électroradiologie de l’établissement pour participer au choix d’une nouvelle salle d’examen en remplacement d’une salle télécommandée. Ils étaient accompagnés de l’ingénieur biomédical et de la cadre de Santé, Mme Christelle Celton. « Nous avons demandé aux manipulateurs référents de nous donner leur avis sur les différentes configurations que nous avons eu l’occasion de visiter et de réfléchir à celle qui conviendrait le mieux à leur activité, précise-t-elle. Ce sont eux qui sont en première ligne dans l’utilisation de ce type de matériel et nous souhaitions leur mettre à disposition du matériel ergonomique, facilitant la prise en charge radiologique des patients. »

Un tube ergonomique pour une manipulation facilitée

La DR 600 est conçue dans cette optique. Elle dispose d’un tube équipé de la technologie « zéro force », qui se manipule très facilement en déplacements manuels, et peut être également mis en mouvement par une télécommande lorsqu’on souhaite le centrer de façon automatique sur un détecteur wifi placé dans un potter de la table. « Ce système est très apprécié des manipulateurs, poursuit-elle. Ces derniers sont susceptibles de souffrir de troubles musculo-squelettiques à force de manipuler des tubes lourds et encombrants. Le système « zéro force » les a séduits car ils y ont vu également un bon moyen de gagner du temps dans leur pratique quotidienne. J’ai personnellement pu constater que cette machine pourrait améliorer le workflow de la salle d’examen, grâce notamment à l’envoi immédiat des images acquises vers la console NX, un outil très facile à utiliser et à paramétrer, équipée de la dernière version du logiciel de traitement d’images Musica. »

Le CH de Bigorre améliore le workflow de sa salle Os-Poumons

Et ce sont deux manipulateurs qui sont affectés à cette salle dédiée aux explorations Os-Poumons, chacun prenant en charge son patient, ou en coopération sur un même malade le cas échéant. « Ils ont la possibilité de réaliser les examens sur des patients valides, sur un potter mural ou un autre intégré à la table d’examen, ainsi que sur des patients alités, en désynchronisant le tube du potter, conclut-elle. Au final, et après un an d’utilisation, je peux dresser un bilan très positif à propos de la DR 600. Elle nous a permis d’améliorer notre productivité, de proposer des images de qualité en minimisant l’irradiation des patients, notamment pour les examens pulmonaires, et de préserver l’intégrité physique de nos manipulateurs grâce à la mobilisation assistée du tube. »

Deux capteurs plans pouvant être externalisés

L’installation du CH de Bigorre comprend deux capteurs plans wifi. Les manipulateurs peuvent utiliser l’un d’eux pour assurer les examens à réaliser au lit du malade, par exemple en réanimation. Les images acquises dans ce cas sont envoyées directement sur la console d’interprétation des radiologues depuis la chambre du patient. « Cette possibilité d’externaliser les capteurs plans de la salle DR 600 nous fait gagner sensiblement en productivité pour les radios effectuées au lit du malade, ajoute Christelle Celton. Les capteurs plans sont assez légers pour être transportés hors du service et assez robustes pour ne pas être détériorés par leur manipulation au lit du malade. Lorsque la tournée est terminée, le capteur plan est remis à disposition de la salle DR 600. »

Des processus qualité à toutes les étapes de la fabrication

L’installation DR 600 représente l’aboutissement du travail des équipes de l’usine Agfa HealthCare où elle est fabriquée, de même que certains autres modèles de la marque, située à Peissenberg, au sud de Munich. Cet établissement a mis en œuvre des points de contrôle tout au long de l’assemblage de cette machine, faisant partie des quelques 50 process qualité qui sont satisfaits pour l’ensemble des activités de l’usine. Parmi ces activités formalisées, le Team management est centré sur l’homme et permet de prendre en compte les compétences et les responsabilités de chaque ouvrier ou technicien, les procédures étant consignées dans un document qu’ils signent. La qualité de la production est poussée à l’extrême, jusqu’à la préparation complète de l’emballage des machines qui fait l’objet d’un contrôle vidéo des consommations, ce qui permet d’assurer une livraison aux clients en temps et en heure. L’usine comprend, de plus, un espace au sein duquel sont intégrées 10 salles plombées dans lesquelles le fonctionnement de chaque modèle de DR 600 est configuré et testé, avant d’être démonté pour livraison.

Un niveau de qualité inégalé pour les activités de radiologie conventionnelle

La DR 600 comporte, de plus, un support de patients pour la réalisation des télérachis et télémembres inférieurs, qui se positionne devant le potter mural et permettant un flux d’acquisition simple, rapide et automatique. L’ensemble des caractéristiques innovantes de cette installation lui confère un niveau de qualité inégalé pour les activités de radiologie conventionnelle.

Bruno Benque

Source : La DR 600 améliore le workflow de la salle Os-Poumons du CH de Bigorre

Un processus qualité reconnu pour la fabrication de salles de radiologie

Pour la fabrication de ses salles de radiographie DR comme des numériseurs CR ou des reprographes, Agfa Healthcare peut compter sur un modèle de management de la qualité qui agit à toutes les étapes de la production. Nous sommes allés visiter l’usine de Peissenberg, au Sud de Munich, pour nous faire une idée des bienfaits de ces procédures.

Nous avons eu récemment l’occasion d’aller visiter l’usine Agfa Healthcare où sont fabriquées certains modèles de la gamme DR d’Agfa, des numériseurs et des reprographes, à Peissenberg, au sud de Munich.

Un modèle de management plusieurs fois primé en Allemagne

C’est dans cette petite bourgade que, depuis 1970, sur un espace de 16 500 m2, sont assemblés les numériseurs d’images radiologiques analogiques CR, les reprographes et les salles de radiologie DR400 et DR600. Mais c’est là également que sont fabriqués tous les composants de ces machines. Des robots confectionnent en effet les capots, les montants et les compartiments qui constituent le squelette de ces dispositifs.

La qualité est le maître mot de l’organisation à Peissenberg. Peter Rosenbaum, Production Manager de la structure, en fait une priorité et est très fier des différentes récompenses obtenues par son modèle de management. « Nous avons remporté, ces trois dernières années, l' »Award die Fabriekes des Jahre », un concours annuel auquel candidatent des entreprises de tous les secteurs de l’industrie en Allemagne. Notre philosophie repose sur trois piliers: le Team management, le Lean management et le Green management. »

Compétences et responsabilité, les maîtres mots des employés

Cela représente quelques 50 process qualité qui sont satisfaits pour l’ensemble des activités de l’usine. Parmi ces activités formalisées, le coaching des employés a une position centrale. Ce Team management est basé sur leurs compétences et leurs responsabilités, avec des procédures à suivre et à vérifier à chaque étape de la production, et consignées dans un document qu’ils signent. Des points d’information sont régulièrement organisés afin que chacun adapte ses missions aux règles de production ou aux commandes qu’il faudra honorer à court et moyen terme. Mais les idées de ces employés sont également prises en compte et celles qui sont considérées comme innovantes, ou intéressantes pour optimiser la production, font l’objet de la mobilisation de moyens afin de les mettre en œuvre.

Un système qualité activé à toutes les étapes de la production

À Peissenberg, le Lean management consiste à la mise en œuvre d’activités les plus efficientes possibles pour la satisfaction du client. Il s’agit ainsi d’améliorer la qualité des produits, d’augmenter la performance de leur production et de leur livraison et de réduire les coûts, tout en assurant la sécurité des travailleurs. Parmi les process originaux que l’on peut y trouver, citons le hangar de pièces détachées comportant certaines zones de livraison automatisées, la préparation des emballages des machines dans un espace dédié avec un contrôle vidéo de la consommation, l’espace au sein duquel sont intégrées 10 salles plombées où sont assemblées les salles de radiographie DR 400 et DR 600 afin de les tester et les configurer, puis démontées pour livraison, ou la visibilité, à chaque poste de travail, des commandes à honorer à 10 ou 15 jours.

Des appareils mobiles avec une parfaite intégration du savoir-faire d’Agfa tant en matière de réduction de dose que de flux de travail et de qualité image.

Le Directeur marketing Europe, Moyen-Orient et Afrique pour Agfa Healthcare, Walter Streng, nous a ensuite reçu dans les bureaux de Munich où se tiennent les différentes formations du personnel d’Agfa HealthCare (Equipes services, commerciales, marketing …) mais aussi des utilisateurs et où, également, la plupart des logiciels de traitement d’image et logiciel d’acquisition NX édités par la firme son élaborés et mis à jour. Après une présentation complète de la gamme DR d’Afga HealthCare, il nous a invité à découvrir les fonctionnalités innovantes des machines récemment mises sur le marché. Nous avons pu manipuler le mobile DX-D100+, sa colonne télescopique, rétractable sur le pupitre et pivotante, son déplacement motorisé très ergonomique ainsi que la station d’acquisition NX et son traitement d’image Musica intégrés permettant d’obtenir un flux de travail simplifié, rapide et ergonomique mais aussi des images avec un haut niveau de détail et un haut contraste sans que l’utilisateur n’est à modifier le fenêtrage.

Le tandem Station NX et Musica sont d’ailleurs le pivot central des solutions d’Agfa HealthCare car retrouvé sur toute la gamme CR et DR. Nous avons testé le DR100e, son pendant d’entrée de gamme très léger (170 kg) et peu encombrant. Le DX-D 100+ est doté d’une large gamme de puissance de générateur afin de pouvoir s’adapter au besoin des utilisateurs. Le générateur d’entrée de gamme convenant dans la majorité des cas car la réduction de dose imposée par l’utilisation des capteurs permet de moins le solliciter. D’autre part le couple générateur / capteur plan permet de réduire les temps d’exposition, qui peuvent aller en deçà de 10ms en pédiatrie.

De nombreux détails innovants pour le confort des patients et des manipulateurs

Nous avons enfin expérimenté les usages des tables os/poumons/urgences, les DR 400 et DR 600. La première, d’entrée de gamme, est très compacte et prend très peu de place, puisque son générateur est placé à l’intérieur de la table, sous le plateau destiné à recevoir le patient. Nous avons pu observer son architecture sans suspension ainsi que la position du rail de support de la colonne du tube, non pas fixé au sol, mais le long de la table elle-même. La DR 600, quand à elle, dispose d’un tube avec la technologie « zéro force », qui se manipule très facilement en déplacements manuels, et peut être également mis en mouvement par une télécommande lorsqu’on souhaite le centrer de façon automatique sur un détecteur wifi placé dans un potter de la table. Nous avons pu enfin tester le support de patients pour les télérachis et télémembres inférieurs, qui permet d’intégrer aisement le flux de travail et le déplacement du capteur sur toute sa longueur. Nous avons aimé, enfin, le générateur sur roulettes qui permet d’assurer une hygiène complète de la salle d’examen.

Au final, cette visite a confirmé – mais en doutions-nous ? – le potentiel du catalogue d’Agfa HealthCare, en termes d’innovations et de qualité notamment. Il ne fait aucun doute aujourd’hui que cet acteur historique de la radiologie est bien de retour avec sa gamme complète de solutions DR, comme nous le confiait récemment Aissa Khelifa, Directeur Commercial et Marketing France, au plus près des pratiques des professionnels du secteur.

Source : Un processus qualité reconnu pour la fabrication de salles de radiologie