Bruxelles va tester l’usage de drones pour l’aide médicale d’urgence

La Ville de Bruxelles va mettre en place avec les autorités locales un projet de faisabilité sur l’utilisation de drones pour transporter des défibrillateurs dans des conditions critiques, lorsqu’une ambulance, par exemple, prendrait trop de temps pour intervenir.

La Ville de Bruxelles a annoncé ce mardi qu’elle rejoint l’initiative Urban Air Mobility (UAM) du partenariat européen d’innovation (EIP-SCC), soutenue par la Commission européenne. Cette initiative, menée par Airbus, vise notamment à accélérer les études pratiques d’application et la mise en œuvre de solutions de mobilité aérienne urbaine.

L’une de ces solutions est notamment la mise en place de drones pour les urgences, comme la livraison de défibrillateurs pour sauver des vies. Les services d’urgence de Bruxelles, les autorités locales, la police et la Ville de Bruxelles vont ainsi définir le projet de faisabilité de “Take Care Emergency”, visant à tirer parti de l’utilisation de drones pour transporter des défibrillateurs dans des conditions critiques, notamment lorsqu’une ambulance prendrait trop de temps pour intervenir. En effet, le taux de mortalité suite à un arrêt cardiaque est encore très élevé, et la mise en place de drones pour survoler les zones d’urgence et ainsi apporter plus rapidement une aide médicale pourraient permettre de réduire ce taux.

Le transport de sang par drone ?

Bruxelles envisage donc ce type de solutions pour les défibrillateurs mais aussi à l’avenir pour le transport de produits dans le domaine de la technologie médicale comme le sang et les greffes dans des situations critiques.

En Belgique, nous sommes la commune qui possède le plus d’hôpitaux sur son territoire : Brugmann, Saint-Pierre, HUDERF et Bordet. L’une de nos priorités consiste à continuer à nous améliorer et à mieux équiper notre infrastructure et les services offerts à nos citoyens. Il est donc important que Bruxelles reste ouverte aux nouvelles solutions, aux nouvelles technologies et aux améliorations qui peuvent « sauver » plus de vies et accélérer certaines des interventions“, confie le bourgmestre Philippe Close (PS).

Ce dernier a signé mardi un manifeste d’intention aux côtés du directeur adjoint de la mobilité et des transports à la Commission européenne, du responsable de l’initiative UAM chez Airbus qui la dirige et d’un représentant d’Eurocontrol. Le SMUR, les pompiers de Bruxelles, le service de police de Bruxelles et d’autres autorités ont également signé ce manifeste. L’initiative est aussi soutenue par le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR).

Source : Bruxelles va tester l’usage de drones pour l’aide médicale d’urgence

Verso Healthcare accompagne les professionnels de la santé dans le financement des équipements médicaux et l’optimisation de la gestion du plateau technique.

CatégoriesUAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *