Lancement du système EOS à l’Hôpital de Jishuitan à Beijing

BEIJING, 20 avril (Xinhua) — Le système EOS, un système d’imagerie médicale d’origine française, a été officiellement lancé vendredi dans le service de radiologie de l’Hôpital de Jishuitan à Beijing, a-t-on appris lors de la cérémonie d’inauguration du système.

Le Professeur Jean Dubousset, membre de l’Académie nationale de médecine de France, et Sophie de Bentzmann, attachée au Service pour la Science et la Technologie de l’ambassade de France en Chine, Tian Wei, directeur de l’Hôpital de Jishuitan, et Zheng Yi, président de la Fondation Boxiao, ont participé à la cérémonie d’inauguration.

Le système français EOS est issu des travaux de Georges Charpak, qui a reçu le prix Nobel de Physique en 1992. M. Charpak a développé des applications médicales de ses détecteurs de particules (radiologie douce développant des doses irradiantes inférieures). Sa rencontre avec des médecins spécialistes comme le Professeur Dubousset, chirurgien orthopédiste et clinicien de renom français, a abouti au développement du système EOS.

« Le système EOS est une vraie révolution technologique permettant d’obtenir une image intégrale en haute résolution et en trois dimensions du squelette des patients, qui peut être prise assis ou debout avec des doses de radiation extrêmement faibles, soit seulement 5% par rapport à celles d’un scanner classique », a indiqué Mme Bentzmann.

« Ce système apporte de vrais bénéfices au chirurgien, au radiologue, à l’orthopédiste en réduisant le temps de l’examen, en proposant une vision 2D et 3D du corps entier et en facilitant ainsi l’examen, la précision des diagnostics, le suivi des patients et la qualité de la chirurgie, mais également au patient en minimisant les doses de rayons X auxquelles il est exposé », a-t-elle poursuivi.

Il s’agit de la 4e implantation d’un système EOS en Chine, après l’Hôpital Ruijin de Shanghai en 2014, l’Hôpital Gulou de Nanjing en 2016 couplée à l’ouverture d’un centre de formation à la technologie EOS, et l’Hôpital de l’orthopédie et du diabète de Haikou en avril 2018.

« Je suis sûr que le développement de cet appareil va permettre aux enfants, adultes ainsi qu’à la population vieillissante en Chine de pouvoir être mieux soignés », a déclaré le Professeur Dubousset lors de la cérémonie, ajoutant que la coopération médicale franco-chinoise avait donné l’exemple à tous les pays du monde.

Source : Lancement du système EOS à l’Hôpital de Jishuitan à Beijing

Verso suit le lancement du système EOS, un système d’imagerie médicale français, en Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *