Échographe MyLab9: ergonomie et qualité d’image pour une activité polyvalente

Le Dr Pascal Humbert a choisi, pour son activité rurale de radiologue, l’échographe MyLab9 d’Esaote. Il évoque, dans un entretien, les apports de cette nouvelle modalité en termes de qualité d’image et d’ergonomie.

Esaote

Thema Radiologie:Pouvez-vous tracer les contours de votre activité ?

Dr Pascal Humbert : J’assure, au sein de mon cabinet situé à Cazères en Haute-Garonne, une activité variée en radiologie conventionnelle, avec des demandes importantes en échographie mammaire, thyroïdienne, abdominale, ostéo-articulaire, ainsi qu’en doppler vasculaire. Dans cette région rurale, la patientèle est en majorité âgée avec des pathologies thyroïdiennes et articulaires fréquentes.

T.R.: Vous avez acquis en janvier 2018 un échographe MyLab9. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

Dr P.H.: Je devais renouveler mon ancien échographe, qui était déjà une modalité Esaote, le MyLab ClassC, car il était en fonction depuis cinq ans et les sondes avaient fait leur temps. Lorsque le MyLab9 m’a été présenté, j’ai tout de suite identifié le potentiel fort de cette modalité. La nouvelle technologie qu’elle embarque améliore significativement la résolution de l’image, tant pour les structures profondes que superficielles. De plus, les sondes ont été totalement modifiées, elles sont plus ergonomiques et semblent plus robustes.

T.R.: Justement, en termes d’ergonomie, quelles sont les qualités de cet appareil ?

Dr P.H.: La nouveauté est l’écran tactile par lequel on passe d’un mode à l’autre, d’une sonde à l’autre. Cela simplifie la pratique et nous fait gagner du temps pendant l’examen. De plus, le MyLab9 comporte des fonctionnalités qui optimisent le gain de façon rapide et pertinente. De plus, la fonction Easymode permet de jouer sur plusieurs paramètres en même temps. Elle est très intuitive, ce qui permet une prise en mains facile et rapide.

T.R.: Quels sont les points sur lesquels vous avez identifié une qualité d’image améliorée ?

Dr P.H.: L’image apparaît globalement plus précise et plus fine. Ainsi, ce gain en résolution nous permet de déceler de tout petits nodules thyroïdiens ou de mieux apprécier les pathologies tendineuses par exemple. D’autre part, le mode doppler couleur a été amélioré sensiblement, notamment pour l’étude des carotides, avec une visualisation optimisée des flux sanguins.

T.R.: Pourquoi recommanderiez-vous, au final, cet appareil ?

Dr P.H.: Tout d’abord, et comme évoqué précédemment, pour la qualité de l’image et l’ergonomie. Mais cette modalité est tout à fait adaptée à un cabinet de radiologie, avec son design agréable, ses dimensions réduites qui permettent d’optimiser la place dans la salle d’échographie, et la pratique polyvalente qu’il permet d’assurer.

Propos recueillis par Bruno Benque

Source : Échographe MyLab9: ergonomie et qualité d’image pour une activité polyvalente

Verso suit l’actualité d’Esaote : un nouvel échographe MyLab9 plus performant en qualité d’image et d’ergonomie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *