Bpifrance s’allie à l’assurance maladie pour soutenir les start-up de la santé connectée

PARIS (TICpharma) – La banque publique d’investissement Bpifrance et la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) vont s’associer pour « identifier et développer les start-up les plus prometteuses » de la santé connectée, et orienter les investissements du fonds Patient autonome de Bpifrance, ont-elles annoncé le 12 avril dans un communiqué commun.

Bpifrance a créé fin 2017 le fond Patient autonome, doté de 50 millions d’euros, afin d’investir en phase d’amorçage dans les start-up du domaine de la santé numérique.

Il cible en particulier les innovations permettant une optimisation des coûts de santé, un renforcement des liens entre le professionnel de santé et son patient, une amélioration de la qualité et de l’efficience des soins, et un meilleur suivi des maladies chroniques, notamment grâce aux technologies d’intelligence artificielle (IA).

Il doit permettre aux start-up de « finaliser un prototype », « valider sa pertinence et sa portée sur un marché » et « stabiliser une stratégie de développement notamment à l’international », rappelle Bpifrance dans le communiqué.

Le partenariat noué avec la Cnam doit permettre à la banque publique de bénéficier de l’expertise de l’assurance maladie « en termes de besoins des patients et de pratiques des professionnels de santé ».

Il s’agit d’évaluer « plus finement » le potentiel des innovations développées par les start-up, « en prenant notamment en compte les contraintes réglementaires françaises et européenne et leurs évolutions en cours ».

L’objectif affiché est de « diversifier les sources d’identification d’acteurs prometteurs à soutenir financièrement », est-il précisé.

Cela doit permettre au fonds Patient autonome de Bpifrance de « maximiser ses opportunités d’investissement tout en sélectionnant des innovations riches en valeur médicale et financièrement pérennes ».

« Les innovations numériques vont amener des changements majeurs pour les patients et les professionnels de santé dans les années à venir. Identifier les projets les plus porteurs et, grâce à l’appui de Bpifrance, contribuer à leur aboutissement rentre dans notre mission d’améliorer la santé de nos concitoyens et de soutenir la modernisation des pratiques », déclare Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins à la Cnam, citée dans le communiqué.

Les premiers investissements du fonds Patient autonome seront annoncés « prochainement ».

Raphael Moreaux.
Verso accompagne les star-up de la santé connectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *