Les patients américains mal informés sur les examens d’imagerie qu’ils doivent subir

Les patients américains ont besoin d’informations sur les examens d’imagerie mais ne trouvent pas toujours des données pertinentes. Selon une nouvelle étude publiée en ligne dans la revue Radiology, les chercheurs ont constaté que la moitié des patients finissent par chercher eux-mêmes des informations alors que les sociétés savantes ont créé des sites dédiés.

RSNA

Pour répondre au besoin d’une médecine qui évolue vers une ère de soins centrés sur le patient, les efforts des acteurs de la radiologie se sont concentrés dernièrement sur la communication des résultats des examens d’imagerie aux patients.

Comment les patients américains s’informent-ils avant leurs examens d’imagerie ?

Mais, selon l’auteur principal d’une étude sur ce sujet et publiée dans la revue Radiology, le Dr Jay K. Pahade, professeur agrégé de radiologie à la Yale School of Medicine de New Haven (Connecticut), nous acoordons moins d’attention à la participation des patients avant et pendant l’examen. Au début de 2015, le Dr Pahade et ses collègues ont interrogé des patients dans trois hôpitaux pédiatriques et trois hôpitaux pour adultes américains. Les questions portaient sur leurs préférences à recevoir des informations relatives aux examens d’imagerie avant leur réalisation et quel type d’information ils trouvaient les plus utiles.

Au total, 1 117 des 1 438 répondants, soit 78%, ont déclaré avoir reçu des informations sur leur examen. « Cela signifie qu’une personne sur cinq se présente à l’examen sans aucune information sur l’exploration dont ils feront l’objet », a déclaré le Dr Pahade. « C’est une découverte importante dans le système de soins de santé d’aujourd’hui, car nous souhaitons plus d’engagement et de participation des patients. »

Les patients américains accordent moins d’importance à l’irradiation qu’à la préparation d’un examen

Les prescripteurs se sont révélés la source prédominante et préférée d’informations liées aux examens. Pour les informations préalables à l’examen, les personnes interrogées accordaient la plus haute importance à l’information sur la préparation à l’examen et le moins d’intérêt à une éventuelle alternative d’exploration non irradiante. Dans les hôpitaux pédiatriques, les répondants – généralement les parents – accordent une valeur encore plus élevée aux informations préalables à l’examen.

« Ces résultats montrent que ce que nous, radiologistes, pensons important pour les patients n’est pas nécessairement ce qu’ils expriment », a commenté le Dr Pahade. « Notre étude a révélé que les patients accordent plus d’importance aux informations de base liées à l’examen lui-même qu’à l’information relative à la dose de rayonnement. Nous devrions donc probablement nous concentrer sur ce point. »

Des recherches d’informations pas toujours pertinentes

Le Dr. Pahade a noté d’autre part qu’un manque d’information peut avoir un effet dramatiquement négatif sur l’expérience du patient. « L’anxiété est connue pour être plus élevée chez les patients non informés, a-t-il dit. Dans le domaine de la radiologie, nous devons prendre davantage la responsabilité de communiquer sur l’ensemble du processus d’imagerie ». Il existe une lacune importante au début de ce processus et les données montrent que nous avons du travail à faire pour combler ce fossé.

« La moitié des répondants a en effet déclaré chercher eux-mêmes de l’information, poursuit-il. Relier les patients aux ressources déjà existantes est un moyen facile et économique de s’assurer qu’ils sont bien informés. À Yale, les rappels de rendez-vous envoyés aux patients comprennent maintenant, avec l’heure et le lieu de l’examen, des liens vers des informations pertinentes sur RadiologyInfo.org, une ressource en ligne pour l’imagerie médicale, parrainée conjointement par la RSNA et l’American College of Radiology (ACR).

Augmenter la visibilité des sites d’information issus des sociétés savantes

Le Dr Pahade s’est joint au comité chargé d’examiner le site après la fin de l’étude. RadiologyInfo.org informe les patients sur les diverses techniques utilisées en radiographie, scanner, IRM, échographie, radiothérapie et autres. Et sur la manière de s’y préparer. Le site contient plus de 230 descriptions de procédures et de maladies couvrant la radiologie diagnostique et interventionnelle, la médecine nucléaire, la radiothérapie et la radioprotection, en anglais et en espagnol. Il propose également des vidéos de radiologues expliquant les examens d’imagerie communs.

« Nous devons augmenter la visibilité des sites qui fournissent une partie de cette information, conclut le Dr Pahade. La moitié de notre population étudiée a déclaré qu’elle essayait de trouver des informations par elle-même, mais qu’il y avait très peu d’usages de sites créés par les acteurs de la discipline, comme RadiologyInfo.org. »

Bruno Benque avec RSNA

Source : Les patients américains mal informés sur les examens d’imagerie qu’ils doivent subir

Verso accompagne les patients vers une information plus visible sur les examens d’imagerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *