5 conseils à prendre en compte avant d’acheter un compresseur dentaire

Le compresseur dentaire est une machine à laquelle les praticiens portent généralement peu d’attention. Et pourtant, il est indispensable à votre pratique. Une panne de compresseur le matin et vous êtes bon pour annuler tous vos rendez-vous de la journée. C’est la raison pour laquelle plusieurs facteurs doivent être pris en compte avant d’acheter un compresseur. Dynamique Dentaire fait le point.

 

  1. Achetez un compresseur DENTAIRE et non « classique » 

Les forums de dentiste regorgent de questions et de commentaires sur les compresseurs dentaires. Vous trouverez toujours un praticien satisfait d’avoir trouvé son compresseur dans un magasin de bricolage pour un tiers du prix. Mais est-ce vraiment convenable pour un cabinet dentaire ? La réponse est NON ! La production d’air comprimé engendre de la condensation et entraine un fort taux d’humidité. Les compresseurs dentaires permettent une alimentation en air comprimé exempt d’huile, sec et parfaitement hygiénique, ce qui n’est pas le cas des compresseurs non réservés au domaine médical.Utiliser un compresseur lubrifié et non équipé d’un système de séchage de l’air fait courir un risque à vos patients en raison de la prolifération des germes mais aussi à vos équipements à cause de la corrosion précoce.

 

  1. Anticipez vos futurs besoins en air

Aujourd’hui, vous ne disposez peut-être que d’une unique salle de soin. Mais qu’en sera-t-il de demain ? Un collaborateur rejoindra peut-être votre équipe. Vous investirez probablement dans de nouveaux équipements gourmands en air. N’oubliez pas que d’autres machines en dehors du fauteuil, consomment aussi de l’air comprimé comme les systèmes de nettoyage des instruments dynamiques par exemple. Le choix de votre compresseur doit tenir compte de l’évolution de votre cabinet dentaire. Dans certains cas, il est même conseillé de s’équiper de plusieurs compresseurs avec un système de bypass.

 

  1. Prévoyez son emplacement en tenant compte du bruit

Il est conseillé de prévoir une salle technique dédiée à l’accueil de vos systèmes d’aspiration et d’air comprimé. Le compresseur dentaire doit être en effet installé, dans un local sec et ventilé, exempt de poussière. La température ambiante ne doit pas tomber en-dessous de +10 °C, car de l’eau de condensation risquerait de se former dans l’appareil et son fonctionnement ne pourrai plus être garanti. En cas de températures ambiantes supérieures à 40°C, il convient de prévoir une ventilation supplémentaire car attention, les cylindres et les culasses peuvent s’échauffer à plus de 110°C et provoquer un incendie !

Le compresseur dentaire doit toujours rester accessible pour son utilisation et sa maintenance. Certains équipements sur le marché sont d’ailleurs très compacts et peuvent s’installer dans de petites pièces.

Si possible, le local technique sera suffisamment éloigné de la salle de soins pour ne pas gêner l’équipe soignante et les patients. Un compresseur reste bruyant même si les fabricants dentaires ont beaucoup travaillé sur l’atténuation de leurs nuisances sonores ces dernières années, notamment en proposant des caissons d’insonorisation.

 

  1. Comparez ce qui est comparable

Inutile de comparer un compresseur classique à un compresseur dentaire : le premier sera évidemment bien moins cher que le second mais cela reviendrait à comparer des carottes et des poireaux ! En revanche, n’hésitez pas à vous attarder sur les différentes propositions qui s’offrent à vous : niveau sonore, pression de fonctionnement, encombrement, avec ou sans capot d’insonorisation, durée de garantie… autant de caractéristiques techniques et commerciales qu’il convient d’étudier avant de s’engager.

Interrogez votre distributeur sur son service après-vente

Le fonctionnement de certains compresseurs dentaires sont aujourd’hui contrôlés à distance par des logiciels, permettant une efficacité maximale et un diagnostic simplifié pour le technicien.  Il n’en reste pas moins qu’une panne de compresseur est bloquante pour votre activité. Avant d’acheter un compresseur dentaire, nous vous conseillons de prendre quelques renseignements auprès de votre revendeur. Demandez-lui quelle durée de garantie est associée à la machine et si des conditions de maintenance sont à prévoir pour la maintenir dans le temps. Vous pouvez également l’interroger sur ses délais d’intervention et sur le matériel de prêt dont il dispose pour ses clients en cas de panne.

Source : 5 conseils à prendre en compte avant d’acheter un compresseur dentaire

Verso accompagne les dentistes dans leurs investissements avec l’offre dédiée Verso Dental

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *