Les technologies mobiles bientôt incontournables dans les hôpitaux ?

Zebra Technologies a publié le 29 janvier 2018 une étude sur l’adoption des technologies mobiles dans le milieu hospitalier d’ici à 2022. Selon le document, l’utilisation des terminaux mobiles pourrait devenir une norme pour le personnel hospitalier. Des nouvelles méthodes de travail qui promettent peut-être des progrès en termes de qualité de soin mais qui soulèvent encore des interrogations sur la protection des données. Voici ce qu’il faut retenir.

Les technologies mobiles bientôt incontournables dans les hôpitaux ?
Les technologies mobiles bientôt incontournables dans les hôpitaux ?

L’entreprise américaine Zebra Technologies, spécialisée dans les solutions de gestion de flux et de stocks par codes-barres ou RFID, a publié lei 29 janvier 2018 une étude* prospective sur le milieu hospitalier à l’horizon 2022. Le document s’intéresse à l’adoption des technologies mobiles dans les hôpitaux du monde entier et défend leurs avantages : de l’amélioration de la qualité des soins à la réduction des coûts.

LA « MOBILITÉ CLINIQUE », UNE PRATIQUE BIENTÔT INCONTOURNABLE ?

A ce jour, seuls 36 % des hôpitaux utilisent des périphériques mobiles : terminaux portables, tablettes, lecteurs de codes-barres sans fil ou encore imprimantes mobiles. L’étude révèle que ce taux devrait doubler d’ici 2022.

De la même manière, l’utilisation de périphériques portables augmenterait de 40 % pour l’ensemble du personnel hospitalier d’ici à 2020. Les médecins et les infirmiers ne sont pas les seuls concernés. D’parès l’étude, le taux d’adoption bondira chez les pharmaciens, les techniciens de laboratoire, les radiologues et les sociétés de transport de patients, dépassant le plus souvent les 90 %.

LES TECHNOLOGIES MOBILES, UN LEVIER POUR AMÉLIORER LA QUALITÉ DES SOINS ?

Alors qu’un infirmier parcourt en moyenne entre 6,5 et 8 km à pied lors d’un service de 12 heures, l’adoption des technologies mobiles peut représenter de multiples avantages pour la qualité des soins. En accédant aux dossiers médicaux électroniques via des terminaux mobiles, le personnel hospitalier pourrait notamment passer davantage de temps au chevet des patients.

« Des systèmes de localisation en temps réel seront utilisés pour localiser les équipements, les fournitures et les produits pharmaceutiques, ainsi que le personnel soignant. Cette visibilité permettra aux administrateurs d’optimiser la disponibilité des lits et d’améliorer le workflow des équipes, ainsi que la sécurité globale« , ajoute l’étude.

L’adoption des technologies mobiles pourrait également développer l’utilisation de l’analyse prédictive à partir des flux de données intégrés pour détecter des situations potentiellement dangereuses comme des septicémies ou des infections nosocomiales. Selon Zebra, « les applications sophistiquées, la surveillance des patients à distance et l’intelligence artificielle animeront le travail quotidien et armeront les cliniciens d’informations plus pertinentes pour mieux traiter les patients. »

UN ENJEU DE CYBERSÉCURITÉ

Ces nouvelles méthodes de travail soulèvent également des enjeux de cybersécurité. Par terminaux mobiles, le rapport réalisé par Zebra définit à la fois les périphériques fournis par l’hôpital que ceux appartenant aux employés. Des membres du personnel hospitalier pourraient donc potentiellement rentrer chez eux avec un portable contenant des données médicales sur des patients… A ce jour, seulement 53 % des hôpitaux imposent des obligations précises quant aux données et mettent en oeuvre des processus d’authentification et d’autorisation. “D’ici à 2020, 42 % des hôpitaux ajouteront [à leur politique] la gestion/maintenance des actifs, la gestion des terminaux portables, l’encryptage des données et l’effacement à distance des données de ces équipements”, note néanmoins l’étude.

*Méthodologie : L’étude a été réalisée en 2017 par Zebra avec ses partenaires spécialisés, Research Now et Lucid. 1500 personnes ont été interrogées en Arabie saoudite, au Brésil, en Chine, aux Emirats arabes unis, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, au Koweït et au Qatar. Les personnes interrogées regroupent des cadres de la santé, des responsables informatiques d’établissement hospitaliers ainsi que des patients.

Source : Les technologies mobiles bientôt incontournables dans les hôpitaux ?

Verso accompagne les hôpitaux vers les outils d’évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *