L’AP-HP lance le Digital Medical Hub

L’AP-HP, crée à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, la première plateforme d’évaluation et d’analyse des objets connectés en santé, le Digital Medical Hub (DMH). Découverte.

Avec le soutien du laboratoire MSD France et de La Fondation du Souffle, l’AP-HP lance la première plateforme d’évaluation et d’analyse des objets connectés en santé à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard : le Digital Medical Hub.

Le Digital Medical Hub (DMH) réunit un consortium de scientifiques des secteurs privé, institutionnel et public (Inria, IUT Paris Diderot, DUSIR – département universitaire de soins infirmiers de l’UFR Médecine de Paris Diderot, UFR Études psychanalytiques de l’université Paris Diderot). Ils réalisent ensemble un projet d’intérêt public, celui d’améliorer la qualité des soins par les objets connectés et leurs applications mobiles de santé dont l’usage et la pertinence seront évalués et validés scientifiquement.

AP-HP

Située au sein du département de Physiologie-Explorations Fonctionnelles de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP, sous le pilotage du Pr Marie-Pia d’Ortho, cheffe de service, PU-PH Paris Diderot, cette plateforme a l’ambition de se positionner comme un centre de référence pour le développement et la validation clinique de ces objets. Elle s’adresse aux promoteurs académiques et industriels (centres de recherche, startups, scale-ups, PME, etc.). Le développement et la validation des appareils connectés de santé sont structurés par une approche multidisciplinaire comportant l’évaluation des usages et représentations ainsi qu’un volet pédagogique.

« Les objets connectés sont de plus en plus utilisés dans le domaine du bien-être, l’exemple le plus connu étant la montre qui mesure le nombre de pas et les déplacements d’une personne. Le Digital Medical Hub est né de cette idée que les objets connectés étaient encore très limités dans le domaine de la santé. A l’heure où des travaux sérieux sont menés sur l’usage des objets connectés en santé et dont on attend les premiers résultats concrets,  cette plateforme d’évaluation des objets connectés au sein de l’hôpital Bichat va faciliter et fiabiliser le déploiement des services de santé connectée en évaluant leur potentiel médical, leur fiabilité, leur acceptabilité sociale et leur viabilité économique » explique le Pr Marie-Pia d’Ortho.

Le Digital Medical Hub axe son action de recherche et d’enseignement sur les thématiques suivantes :

  • Evaluation et validation clinique des objets connectés en santé et leurs applications mobiles
  • Stratégie d’intégration des nouvelles technologies dans le parcours des soins
  • Valorisation et transfert des nouvelles technologies en santé
  • Enseignement et formations (en santé numérique) des générations actuelles et futures

Le DMH lance sa première étude : EOLE-VAL

En janvier 2018, le DMH lance la première étude – EOLE-VAL qui évaluera sur deux ans la qualité des objets connectés de santé pour le suivi des patients transplantés pulmonaires à l’hôpital Bichat, AP-HP ainsi que leur impact sur la pratique des soins et sur la relation professionnels/patients. Cette étude portée par le Pr Gabriel Thabut, pneumologue a obtenu une bourse de recherche de la Fondation du Souffle, ainsi qu’une bourse de recherche Inria. Elle s’appuie sur un partenariat privilégié avec DOCAPOST, filiale du Groupe La Poste qui via son Espace Numérique de Santé intègre les solutions du leader des applications mobiles de santé : le Groupe Santé Tactio.

25 patients transplantés pulmonaires seront équipés d’une valise médicale comprenant trois objets connectés :

  • le thermomètre patch Tucky de la société e-TakesCare, lauréate French IoT 2016,
  • le spiromètre SmartOne de la société MIR,
  • l’oxymètre sous la forme d’une montre connectée de la société Oxitone, première montre d’oxymétrie de pouls au monde.

Cette valise médicale sera associée à une application mobile permettant le suivi régulier et à distance des patients ainsi que l’anticipation de l’évolution de leur traitement.

Le DMH étudie actuellement d’autres projets visant à évaluer différents outils : des applications mobiles et/ou dispositifs pour le sommeil, le suivi de la femme enceinte, le télésuivi de patients sous respirateur pour n’en citer que quelques exemples. Ces collaborations prennent différentes formes : mise à disposition de temps expert dans les étapes initiales de développement, mise en place d’études de type métrologiques de validation des mesures, études de recherche cliniques et médico-économiques, évaluation des usages, des pratiques et représentations.

Verso accompagne les professionnels de la santé vers les nouvelles technologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *