Redon : une nouvelle table de radiologie à l’hôpital

Cécile Leray, chef du pôle support clinique ; Cécile Descloquemant, chef du service d'imagerie ; Hervé Bouche, manipulateur radiologie ; Éric Arnaud, médecin urgentiste et Caroline Quelard, cadre.

Cécile Leray, chef du pôle support clinique ; Cécile Descloquemant, chef du service d’imagerie ; Hervé Bouche, manipulateur radiologie ; Éric Arnaud, médecin urgentiste et Caroline Quelard, cadre.

Le centre hospitalier Redon – Carentoir vient d’investir  300 000 € dans une nouvelle table de radiologie. Motorisée, pré-programmée et télécommandée, elle va simplifier les choses pour les soignants et les patients.

Ce vendredi 15 décembre, le centre intercommunal hospitalier Redon – Carentoir a inauguré une nouvelle table de radiologie. C’est un projet dans les tuyaux depuis 2016 : les deux tables de radiologie tombaient régulièrement en panne et l’hôpital souhaitait avoir du matériel plus performant. Pour cela, il a investi 300 000 €. Les travaux d’installation ont débuté en septembre et se sont achevés mi-octobre.

L’hôpital a choisi le système DRX – Evolution de Carestream, une référence dans ce domaine. Le principal atout de cette technologie de pointe est sa rapidité : « Puisque 75 % de son activité est dédiée aux urgences, le service d’imagerie pourra ainsi assurer un débit-patient plus important », se réjouit le service dans un communiqué de presse.

Une machine plus confortable et de pointe

« On est plus proche de nos patients, on les déplace moins. On a aussi une radioprotection plus importante car on baisse la dose presque deux à trois fois par cliché, ce qui est très important », vante Hervé Bouche, manipulateur radiologie.

Sur la technique, les soignants auront moins de manipulations à faire : la machine est entièrement motorisée, pré-programmée, télécommandée ; la table est réglable en hauteur pour faciliter l’installation des personnes âgées ou handicapées ; et la qualité d’image est remarquable.

Des projets jusqu’à 2020

Dès 2018, les patients pourront consulter leurs résultats d’examens d’imagerie directement en ligne, à partir d’un code confidentiel. « Le partage des données sera également accessible de manière sécurisée au corps médical pour assurer un meilleur suivi des patients entre les différents services », précise le communiqué.

Puisque cette nouvelle machine est essentiellement dédiée à la prise en charge des patients du service des urgences, un projet d’ouverture de la salle de radiologie est donc à l’étude.

 Enfin, le plateau technique du service d’imagerie sera complété en fin d’année 2019 par l’arrivée d’un appareil IRM.

Les chiffres clés du service d’imagerie de l’hôpital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *