Première implantation en République Tchèque dans le cadre de l’internationalisation de l’étude PIVOT

CARMAT (FR0010907956, ALCAR, éligible PEA-PME), concepteur et développeur du projet de coeur artificiel total le plus avancé au monde, visant à offrir une alternative thérapeutique aux malades souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, annonce aujourd’hui la première implantation de son coeur artificiel bioprothétique en République Tchèque, dans le respect du protocole de l’étude PIVOT approuvé par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) et conformément aux autorisations locales.
L’étude est menée par les équipes du professeur Ivan Netuka, Directeur du Département de Chirurgie Cardiovasculaire de l’Institut de la Médecine Clinique et Expérimentale (IKEM) à Prague. IKEM est le deuxième centre international, après celui d’Astana au Kazakhstan, à avoir initié les implantations de la bioprothèse CARMAT. La société poursuit par ailleurs les démarches administratives dans plusieurs autres pays européens.
La stratégie d’internationalisation de l’étude PIVOT s’appuie sur un réseau de centres spécialisés dans la conduite d’essais cliniques de dispositifs cardiaques destinés au marché européen. Elle vise également à accélérer le recrutement de patients, en ligne avec le calendrier de l’étude PIVOT dont la finalisation est prévue d’ici à la fin de l’année 2018.
L’objectif de l’étude, qui devrait inclure au total une vingtaine de patients souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire avancée, est d’évaluer la sécurité et les performances du système. Les résultats de l’étude seront intégrés dans le module clinique du dossier de marquage CE.
Conformément aux bonnes pratiques cliniques et sous réserve d’obligations réglementaires ou de circonstances particulières, CARMAT ne communiquera pas individuellement sur les implantations des patients et leur état de santé. En revanche, CARMAT prévoit de communiquer sur l’avancement général du processus de marquage CE ou lors du franchissement d’étapes significatives de l’étude PIVOT, telles que l’ouverture de nouveaux centres et l’avancement général du recrutement.

A propos de CARMAT : CARMAT, le projet de coeur artificiel le plus performant au monde
Une réponse crédible à l’insuffisance cardiaque terminale : CARMAT se propose de répondre, à terme, à un enjeu de santé publique majeur lié aux maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde : l’insuffisance cardiaque. Grâce à la poursuite du développement de son coeur artificiel total, CARMAT a pour ambition de pallier le manque notoire de greffons dont sont victimes des dizaines de milliers de personnes souffrant d’insuffisance cardiaque terminale irréversible, les plus malades des 20 millions de patients concernés par cette maladie évolutive en Europe et aux États-Unis.
Le fruit du rapprochement de deux expertises uniques au monde : l’expertise médicale du Professeur Carpentier, mondialement reconnu notamment pour l’invention des valves cardiaques Carpentier-Edwards® les plus implantées au monde, et l’expertise technologique d’Airbus Group, leader mondial de l’aéronautique.

Le mimétisme du coeur naturel : par sa taille, le choix des matériaux de structure et ses fonctions physiologiques inédites, le coeur artificiel total CARMAT pourrait, sous réserve de la réussite des essais cliniques à effectuer, sauver chaque année la vie de milliers de patients, sans risque de rejet et avec une bonne qualité de vie.
Un projet leader reconnu au niveau européen : en accord avec la Commission Européenne, CARMAT bénéficie de l’aide la plus importante jamais accordée par Bpifrance à une PME, soit un montant de 33 millions d’euros.

Des fondateurs et des actionnaires prestigieux fortement impliqués : Airbus Group (Matra Défense), le Professeur Alain Carpentier, le Centre Chirurgical Marie Lannelongue, Truffle Capital, un leader européen du capital investissement, l’investisseur de capital risque d’Air Liquide, CorNovum, holding d’investissement détenue à parité par Bpifrance et l’Etat, les family offices de M. Pierre Bastid (ZAKA) et du Dr Ligresti (Santé Holdings S.R.L.) ainsi que les milliers d’actionnaires, institutionnels et particuliers, qui ont fait confiance à CARMAT.

Pour plus d’informations : www.carmatsa.com

L’University of Utah Health étend l’impression 3D aux médecins avec TeraRecon

L’University of Utah Hospitals & Clinics ( healthcare.utah.edu ), en collaboration avec TeraRecon ( www.terarecon.com ), fournisseur leader de solutions de visualisation avancées, ont annoncé aujourd’hui le lancement du 3D Print Pack Portal de TeraRecon dans l’environnement clinique de l’University of Utah Health, qui étend l’accès à l’impression 3D aux médecins dans l’ensemble du système de santé.

Les chirurgiens et les spécialistes de l’Université d’Utah ont été les défenseurs et les premiers adeptes de la technologie d’impression 3D pendant des années, trouvant des moyens de réduire le temps de chirurgie et d’améliorer les résultats pour les patients. À mesure que l’intérêt pour la technologie s’est répandu, les médecins ont cherché à fournir un meilleur accès à l’impression et à améliorer le workflow clinique, en donnant à l’impression 3D l’impulsion nécessaire afin qu’elle ait un impact plus large et plus rapide pour un plus grand nombre de services.

Le 3D Print Pack Portal de TeraRecon est une extension directe de sa solution de visualisation avancée iNtuition, qui est déjà un élément essentiel du workflow existant d’imagerie médicale de l’Université d’Utah. Les utilisateurs peuvent segmenter les études d’imagerie dans leurs outils natifs et exporter pour imprimer directement à partir d’iNtuition, sans recourir à des outils de segmentation tiers ou à des conversions de type de fichier réduites. Avec le 3D Print Pack Portal de TeraRecon, les impressions conservent les couleurs et les détails de l’image exactement tels qu’ils sont affichés dans le système de visualisation avancé TeraRecon. Les segmentations sont téléchargées sur le Portail et échangées contre des Print Pack Credits qui sont achetés par abonnement ou en bloc. Depuis le portail, les études sont prêtes pour l’impression externalisée par WhiteClouds, le plus important et le plus expert des fournisseurs d’impression 3D au monde. Ce modèle de workflow offre des délais d’exécution rapides, la plus grande variété de matériaux et d’imprimantes sur le marché et élimine les frais généraux généralement associés aux laboratoires d’impression 3D sur site.

Le Docteur Edward P. Quigley III, MD, Ph. D., neuro-radiologue clinique et professeur agrégé de radiologie et de sciences de l’imagerie à l’Université d’Utah, déclare : « Nous sommes ravis d’offrir la technologie d’impression 3D TeraRecon à nos médecins dans l’ensemble du système de santé. Les modèles multicolores sont de haute qualité et incroyablement naturels. Ils fournissent une représentation de l’anatomie et de la pathologie spécifiques au patient. Ils constituent un outil utile dans l’éducation des stagiaires et des patients. Les patients aiment vraiment voir leur modèle. Les impressions 3D aident les patients à comprendre leur anatomie et leurs choix de traitement. Elles peuvent aider à démystifier l’imagerie CT et IRM conventionnelle souvent complexe. Nous considérons ce service comme un excellent complément à l’imagerie centrée sur le patient et nous nous réjouissons du renforcement de notre partenariat avec TeraRecon pour étendre l’impression et la visualisation à de nouvelles modalités et de meilleurs soins aux patients. »

Jeff Sorenson, Président-directeur général de TeraRecon, déclare : « L’Université d’Utah est un partenaire de longue date de TeraRecon en tant que client d’iNtuition et maintenant avec sa poursuite du marché des applications d’impression 3D en médecine. Nous attendons avec impatience les façons dont les impressions 3D seront utilisées pour améliorer les soins prodigués aux patients et la collaboration entre les médecins. »

TeraRecon a d’abord lancé son 3D Print Pack Portal à la RSNA16 et a ajouté un HoloPortal à réalité augmentée (Augmented Reality HoloPortal) complémentaire exploitant la même technologie de pointe. Découvrez les deux en rendant visite à TeraRecon à l’Assemblée annuelle 2017 de la Radiological Society of North America (RSNA17) au stand n° 1332.

À propos de TeraRecon ( www.terarecon.com
TeraRecon est le plus grand fournisseur indépendant de solutions d’affichage d’images médicales indépendantes de fournisseur, axé sur l’innovation avancée en matière de traitement d’image. Les solutions TeraRecon iNtuition font progresser l’accessibilité, les performances, la fonctionnalité clinique et le workflow d’imagerie médicale dans de nombreux domaines de l’écosystème de la santé. La société propose des outils de post-traitement 3D de visualisation de pointe de classe mondiale, ainsi qu’une gamme de solutions d’affichage des images médicales d’entreprise, d’interprétation pour le diagnostic, de partage d’images, de cloud, d’interopérabilité et de collaboration. TeraRecon est une société privée dont le siège mondial se trouve à Foster City, en Californie, avec des bureaux importants à Francfort, en Allemagne ; à Tokyo, au Japon ; à Acton, au Massachusetts et à Durham, en Caroline du Nord.

AI tech from self-driving cars is now coming to healthcare

The company that made its name in gaming and driverless cars is expanding its footprint in healthcare, with a partnership announced today

The average hospital creates 50 petabytes of data per year. For context, that’s equivalent to 20 million four-drawer filing cabinets filled with text or 13.3 years of HD-TV video.[1]  It’s a lot of information, and more than 97 percent of it goes unanalyzed or unused.

But healthcare’s big data challenge may soon meet its match. Artificial Intelligence – the technology that mimics the human brain – has proven that it has the potential to see the unseen, answer questions that had never even been asked, and consume information previously impossible for clinicians to digest.

That’s why GE Healthcare and NVIDIA say they are deepening their 10-year partnership to bring the most sophisticated AI to GE Healthcare’s 500,000 imaging devices globally and accelerate the speed at which healthcare data can be processed.

NVIDIA, which has helped pioneer the spread of AI across a growing range of fields, including self-driving cars, robotics and video analytics, is working with GE Healthcare to spread its application in healthcare. GPU-accelerated deep learning solutions can be used to design more sophisticated neural networks for healthcare and medical applications—from real-time medical condition assessment to point-of-care interventions to predictive analytics for clinical decision-making. For patients, the partnership aims to drive lower radiation doses, faster exam times and higher quality medical imaging.

“Our partnership with GE Healthcare brings together great expertise in medical instruments and AI to create a new generation of intelligent instruments that can dramatically improve patient care,” said Jensen Huang, founder and CEO of NVIDIA.

Among the devices to first be embedded with the latest AI technology is GE Healthcare’s new CT system in the Revolution Family. The Revolution Frontier CT is two times faster in imaging processing than its predecessor, due to its use of NVIDIA’s AI computing platform. It also is expected to deliver better clinical outcomes in liver lesion detection and kidney lesion characterization because of its speed – potentially reducing the need for unnecessary follow-ups, benefitting patients with compromised renal function, and reducing non-interpretable scans with Gemstone Spectral Imaging Metal Artefact Reduction (GSI MAR).

An image from a Revolution CT

GE Healthcare’s Vivid E95 4D Ultrasound System also uses NVIDIA GPUs to provide fast, accurate visualization and quantification while streamlining workflows across the cSound™ imaging platform. NVIDIA GPUs accelerate reconstruction and visualization of blood flow and improve 2D and 4D imaging for Echo Lab and Interventional deployments.

Finally, modules of GE Healthcare’s new analytics platform will use NVIDIA GPUs, the NVIDIA CUDA parallel computing platform and the NVIDIA GPU Cloud container registry to accelerate the creation, deployment and consumption of deep learning algorithms in new healthcare analytic applications that will be seamlessly integrated into clinical and operational workflows and equipment.

“Healthcare is changing at remarkable speed, and the technologies that will transform the industry should reflect that pace,” said Kieran Murphy, President and CEO of GE Healthcare. “By partnering with NVIDIA, GE Healthcare will be able to deliver devices of the future – intelligent machines capable of empowering providers to improve the speed and accuracy of diagnoses for patients around the world.”

 

Source : AI tech from self-driving cars is now coming to healthcare

Philips nieuwste radiologieoplossingen tijdens RSNA-congres

Philips toont tijdens het radiologiejaarcongres van de Radiological Society of North America (RSNA) een vernieuwde reeks aan producten en geïntegreerde oplossingen om zorgverleners te helpen bij dagelijkse operationele zaken. Het bedrijf presenteert tijdens de beurs, die plaatsvindt van 26 november t/m 1 december in Chicago, een portfolio van geïntegreerde radiologieoplossingen getoond voor digitale beeldvorming, maar ook software en diensten op basis van kunstmatige intelligentie.

De combinatie van systemen en IT-oplossingen heeft als doel om naast hoogwaardige beeldvorming een meer efficiënte werkstroom te bewerkstelligen binnen en buiten het ziekenhuis, voor een naadloos zorgtraject en een betere patiëntervaring, meldt Philips. Eén van die nieuwe oplossingen is de IQon Spectral CT, volgens Philips eerste CT-scanner ter wereld op basis van een spectrale detector, die nieuwe klinische voordelen biedt en de patiëntervaring verbetert.

Verder is er aandacht voor recente innovaties als het Azurion-platform voor beeldgeleide therapie, de volledig digitale PET/CT-oplossing Vereos, en een reeks echografieoplossingen waarmee zorgprofessionals trefzekerder diagnoses kunnen stellen in complexe en uitdagende gevallen.

Nieuwe, intelligente oplossingen

Ook onthult Philips tijdens de RSNA  diverse digitale beeldvormende technologieën, waaronder MR-oplossingen, echografieoplossingen voor beoordeling van kleine delen, echografie met anatomische intelligentie en de Philips IntelliSite-pathologieoplossing, het eerste en momenteel enige digitale pathologiesysteem dat door de FDA in de VS op de markt is toegelaten voor primair diagnostisch gebruik.

Philips toont ook zijn nieuwste intelligente oplossingen op basis van kunstmatige intelligentie en geavanceerde visualisatie op radiologiegebied zoals de nieuwste versie van IntelliSpace Portal, met verbeteringen in de toepassingen en werkstromen ter ondersteuning van het lezen van beelden en de controle van complexe casussen.

Van zondag t/m woensdag organiseert Philips gedurende de dag ook een aantal korte toespraken en presentaties in het Forum-gedeelte van de stand (nr. 6735) over belangrijke bevindingen, trends en ideeën die van invloed zijn op de hedendaagse radiologiepraktijk.

Source : Philips nieuwste radiologieoplossingen tijdens RSNA-congres